Journal d’un « TGV » ou comment « Tailler une Guiterne à toute Vitesse »

En ce début septembre 2013, on m’a contacté pour une demande insolite : une comédie musicale grand public était à la recherche urgente d’une guiterne médiévale pour la figuration sur scène, l’histoire (bien connue) se déroulant au Moyen-Age vers 1300. Mais la rareté d’instruments disponibles, le délai très court avant début des représentations, et le budget forcément très limité leur rendaient la tâche quasi impossible.

Étant donné que cette guiterne était destinée uniquement à la représentation théâtrale sans intervenir « musicalement », il m’a semblé possible de proposer mon aide malgré ces contraintes.

Après un peu de réflexion pour coller au cahier des charges, j’ai donc fabriqué une guiterne « de théâtre » en 2 jours (soit 16h, avant finitions et montage), un véritable record à l’atelier ! Et le délai entre la commande et la livraison a été au final d’une semaine !

Cela a été possible grâce aux choix suivants : caisse sculptée en saule (léger et tendre) et creusée assez sommairement, table épaisse en une pièce sans barrage interne, rosace rapportée en papier, colle Titebond à séchage rapide, montage et finition express … pour un résultat bluffant et robuste ! Mais esthétiquement irréprochable d’un point de vue iconographique et historique.

L’instrument est huilé et ciré. Les cordes sont assez épaisses pour être visibles de loin, le chevalet flottant est chevillé dans la table afin d’en éviter la perte, la rosace fragile est vernie et imperméabilisée.

guiterne de théatre back 1 bis guiterne de théatre front 1 guiterne de théatre side 1 bis

Je vous propose de suivre les étapes de cette « fabrication contre la montre » :

5 commentaires à “Journal d’un « TGV » ou comment « Tailler une Guiterne à toute Vitesse »”

  • Super, on compte 16h sans finitions. Les finitions, je les finis moi-même. 16h, disons,…………allez………..60€ de l’heure, c’est bien payé. Cela fait un total de 960€. Julien, je passe commande, et même pas besoin de l’envoyer, je passe à la maison. En plus, on mange ensemble et je reste la nuit. Tu es le meilleur facteur de guiternes du monde. Je t’aime!

  • Superbe, Julien !
    Ce que tu nous montres est excellent. Je trouve que c’est une super idée, et ça « en jette » pour pas trop de travail.
    j’espère que ça te fera de la pub (enfin pas trop, j’espère aussi pour mon intérêt personnel que tes délais et tes prix restent supportables ;-) ))
    Continue ! au moins cela ne t’a pas trop retardé dans tes commandes !!!

  • julienstryjak:

    Mon cher Bernard,

    1. Si je gagnais 60 euros l’heure, j’engagerai un(e) secrétaire pour répondre à ces messages.
    2. Même à 960 euros, la guiterne telle qu’elle a été creusée reste aussi sonore qu’une batte de base-ball. Tu ne ferais pas une affaire.
    3. Les remarques personnelles et épanchements affectifs, même à mon encontre, ne sont pas tolérés sur ce site.
    ;-)

  • julienstryjak:

    Cher Jean-Paul,

    Pour ce qui est de la pub, n’aie pas d’inquiétude, il y a peu de chances qu’un spectateur, même muni d’une paire de jumelles performantes, arrive à déchiffrer l’étiquette cachée sous la rosace de la guiterne … ;-)

  • Anne Delahodde:

    Le travail est bluffant, quant à la guiterne aussi sonore qu’une batte de base-ball… j’adore !
    Anne

Commentaire